Vote de la loi Bioéthique

Dernière mise à jour : juin 14

Nouvelle lecture du projet de loi bioéthique dont les débats ont duré toute la semaine.

Cette loi porte si mal son nom : elle touche à de nombreuses questions éthiques et sociétales, liées aux innovations médicales avec une manipulation du vivant et des impacts encore mal appréhendés. Présente pendant les débats, je partage d’ailleurs beaucoup des inquiétudes que suscitent les pistes retenues par le gouvernement sur les biotechnologies et l’usage qui en sera fait dans les prochaines années.

En effet, comment ne pas s'inquiéter des conséquences de ce texte aux multiples enjeux éthiques dont certains sont vertigineux : autorisation de créer des embryons transgéniques, autorisation de créer des embryons chimères (mélange de génome humain et animal !) ainsi que des gamètes artificiels... Cette loi pose la question de quelle société nous voulons demain en France et c’est avec inquiétude que j’ai vu adopter certaines dispositions qui me paraissent résolument contraires à la dignité humaine.

Malgré la mobilisation des députés Les Républicains, nous ne sommes malheureusement pas parvenus à éviter les essais sur les cellules humaines avec les chimères animal-homme.

Dernier regret : les médias se sont essentiellement focalisés sur la notion de « droit à l'enfant » avec la PMA, devenue AMP (autorisation médicale de procréation), quand par ailleurs tant d'autres enjeux ont fait l'objet de votes et de choix en toute conscience pour chaque député. Attachée à la défense de la vie, j’ai voté contre ce projet de loi.