Vote à l'unanimité pour interdire les thérapies de conversion

J’ai voté POUR la pénalisation des « thérapies de conversion » qui prétendent modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre, réelle ou supposée, d’une personne.


En plus du fait qu’il n’y a rien à guérir, ces pratiques sont inacceptables n’excluant pas la contrainte et les violences, conduisant trop souvent à la dégradation physique ou mentale des victimes.


Vouloir modifier l’orientation ou l’identité d’une personne doit être sanctionné. Il en sera désormais ainsi avec des peines de 2 à 3 ans de prison selon que la victime est mineure.


Je regrette cependant que le texte ne permette pas de renforcer la lutte contre l’envoi à l’étranger des victimes pour qu’elles y suivent de telles « thérapies ». Il s’agit là malheureusement d’un angle mort de cette loi.