Violences sexuelles sur mineurs : pas question de « consentement sexuel » avant 15 ans

✓ Belle victoire des oppositions réunies avec Les Républicains en soutien de cette proposition de loi du groupe socialiste, malgré les manœuvres de LREM qui avait modifié le texte initial. Avec cette proposition de loi, nous renforçons notre arsenal pénal : en dessous de 15 ans, il ne peut exister de consentement sexuel. Consciente de la portée de ce texte et de l’enjeu, LREM a finalement fait machine arrière en se joignant à nos votes ; un texte adopté à l’unanimité, ce qui aurait dû être une évidence dès le départ. Heureuse d'avoir participé et contribué à cette avancée contre les violences sexuelles sur mineurs. Il est des moments de la vie parlementaire qui laissent le sentiment d’avoir réellement fait avancer une cause!