Retour de biens culturels au Bénin et au Sénégal


Dernière lecture du projet de loi qui rendra possible le retour des 26 œuvres du « Trésor de Béhanzin » au Bénin et du sabre et de son fourreau d’El Hadj Omar au Sénégal, déjà sur place dans le cadre d’un prêt.

Durant les débats les députés Les Républicains ont redit leur attachement aux principes protecteurs des collections nationales françaises. C’est pourquoi nous considérons que ces retours doivent se faire au cas par cas dans le cadre d’une coopération culturelle. Un amendement des Républicains a ainsi inscrit dans la loi que ceux-ci sont dérogatoires, offrant ainsi des garanties sur leur caractère exceptionnel. J’ai cependant un regret : le gouvernement n’a pas voulu de la création d’un Conseil national de réflexion sur la circulation et le retour des biens extra-européens, proposé par le Sénat. Cette instance aurait permis d’associer davantage le Parlement, en évitant de le mettre devant le fait accompli.