QAG sur l'explosion de la pauvreté en France



Merci Monsieur le Président. Ma question s’adresse à Monsieur le Premier ministre.

Monsieur le Premier ministre,


Des millions de Français sont dans une situation catastrophique. En effet, parallèlement aux crises sanitaires et économiques s’ajoute une violente crise sociale qui frappe en priorité ceux qui sont déjà les plus fragiles.


Le Secours Catholique l’a d’ailleurs pointé : l’année 2020 se traduira par une dégradation du niveau de vie des Français, et en particulier des plus pauvres. Tout laisse donc à penser que l’aide alimentaire atteindra cette année de nouveaux records.


Nous devrions même dépasser la barre des 10 millions de personnes concernées par la pauvreté !

Ce chiffre est particulièrement inquiétant et il vient s’ajouter aux 300 000 personnes sans domicile fixe que compte déjà la France. Soit le double d’il y a dix ans !

De manière assez inédite, l’aide alimentaire va cette année aussi concerner de nouveaux publics, jusqu’à présent encore épargnés. Les étudiants et les travailleurs précaires, comme les intérimaires, et les salariés en CDD devraient être les premières victimes de cette dégradation de la situation économique et sociale.


Autre signe de la progression galopante de la pauvreté dans notre pays : le nombre de bénéficiaires du RSA va vraisemblablement augmenter de près de 9%.


Pire, à Paris, dont je suis élue, cette hausse atteindrait même les 13% en 2020 et concernerait 70 000 personnes.


Toutes les associations caritatives tirent la sonnette d’alarme.


Au regard de l’ampleur du défi social que notre pays a à relever, il est malheureusement à craindre que le « plan pauvreté » que vous avez présenté soit insuffisant.

Aussi, Monsieur le Premier ministre, quelles mesures supplémentaires entendez-vous prendre, face à une situation qui se dégrade et qui atteint à présent des niveaux dramatiques ?