Police municipale : beaucoup de communication pour rien !

Dernière mise à jour : oct. 22

S’il pouvait y avoir motif à se réjouir de l’installation de la police municipale parisienne, force est de constater que comme souvent Anne Hidalgo a privilégié la communication. Au-delà du chiffre dérisoire de 154 agents pour l’ensemble de la capitale, ils ne pourront en fait être opérationnels qu’après être assermentés !


En effet, les anciens agents de sécurité des services municipaux intervenant sur l’espace public, devenus policiers municipaux et dont la Mairie de Paris a refusé jusqu’à présent l’armement pour des motifs purement politiques (la majorité écologiste et communiste n’en veut pas…), ne pourront même pas… verbaliser !


En attendant leur assermentation, ils en sont donc réduits à poursuivre leurs anciennes missions de sensibilisation. Cette précipitation de la Mairie de Paris à communiquer discrédite une fois de plus son discours !