On ne peut pas vivre éternellement dans un état d’exception

Le gouvernement propose de prolonger jusqu’en juillet 2022 l’état d’urgence sanitaire et le passe-sanitaire. Il enjambe ainsi deux échéances électorales majeures (présidentielle et législatives) et s’octroie les pleins pouvoirs. C'est du jamais vu !


Les droits du Parlement doivent être respectés.


Les députés Les Républicains ont donc demandé une clause de revoyure sur l'état d'urgence au 31 décembre 2021 car rien ne justifie que nous continuions à vivre éternellement dans un état d’exception ! Le Gouvernement a refusé tous nos amendements. Avec le silence inadmissible de la ministre "au banc" qui ne répond à aucune question et n'argumente aucun des votes négatifs du Gouvernement à nos amendements ! Insupportable suffisance et mépris vis à vis du Parlement, apparemment inédit d'après mes collègues à l'expérience plus ancienne.


Pour l’ensemble de ces raisons, à 1h20 du matin, j’ai voté CONTRE la prorogation de l'état d'urgence prévue à l’article 2 du projet de loi qui nous a été soumis.