Nous avons besoin d'une police respectée et respectable

Si la police inspire la confiance à 45% des Français et de la sympathie à 14%*, les violences survenues ce jeudi dans le XVIIème arrondissement font grandir le risque de rupture entre les forces de l’ordre et nos concitoyens. Aussi, de tels comportements sont d’autant plus inacceptables qu’ils minent profondément notre pacte républicain, alors même la police est l’un des socles de notre République parce qu’elle assure notre sécurité face aux nombreuses menaces. Force est pourtant de constater que le contexte est à une plus grande violence au sein de notre société. En effet, comment nier que depuis novembre 2018, le début du mouvement des « gilets jaunes » et ses débordements collatéraux, la tension a augmenté ? Si cette situation n’excuse aucunement les comportements individuels intolérables, elle permet d’expliquer en partie la multiplication des affaires liées à des violences policières. Les chiffres de la police des polices, l’IGPN, le démontrent d’ailleurs : en un an, les enquêtes visant des violences volontaires commises par les forces de l’ordre sont en hausse de 41%. Nul ne peut se satisfaire de cette situation et il ne suffit pas de dresser ce constat pour sortir de cette spirale violente. L’Assemblée nationale a donc pris ses responsabilités en créant une commission d‘enquête sur l’état des lieux, la déontologie, les pratiques et les doctrines de maintien de l’ordre pour mieux comprendre leur fonctionnement, les techniques et les armes utilisées. En tant que membre de cette commission, je serai vigilante à ce que ses recommandations permettent de rétablir l’indispensable relation de confiance entre la population et sa police. Oui, l’uniforme des forces de l’ordre doit les protéger et ceux qui s’en prennent aux représentants de l’État doivent être punis de manière exemplaire, mais en retour, cet uniforme confère aussi une grande responsabilité aux policiers et gendarmes. En abuser implique une fermeté tout aussi exemplaire. Nous avons besoin d’une police respectée et respectable. *sondage IFOP/Fiducial pour CNews du 27 novembre 2020