Notre candidat présidentiel doit disposer d’un vaste élan populaire !

Le bureau politique des Républicains cette semaine a revêtu une importance bien particulière puisqu’il nous a été présenté un rapport d’étude sur les perspectives de l’élection présidentielle et le profil des candidats.

Si personne n’ignore que ma préférence va à Michel Barnier, ce choix est renforcé par plusieurs constats.

  • Il est le plus à même de rassembler la droite et le centre et de nous faire gagner cette élection. Nos sympathisants ne s’y trompent pas puisque pour 60% d’entre eux il est le plus capable de réussir cette mission délicate.

  • Par ailleurs, Michel Barnier a les qualités dont nous avons besoin. En tant que négociateur en chef du Brexit, ancien ministre et élu local, il dispose d’une stature pour représenter notre pays à l’étranger. Tout comme il a l’étoffe d’un président de la République. Et je partage son ambition de « faire à nouveau respecter la France et de respecter les Français ». De même, dans les temps de crises que nous connaissons, il nous faut un homme capable de faire face. C’est un autre des atouts dont nos sympathisants créditent Michel Barnier, et qui n’est pas des moindres.


Alors qu’aucun candidat déclaré à la présidentielle n’a d’avantage net sur ses concurrents, tant en intention de vote, qu’en compétence, ces résultats plaident en faveur d’une primaire ouverte aux électeurs de la droite et du centre. Rappelons que ce n’est pas la primaire qui nous a fait perdre en 2017, mais un « contexte politique » défavorable.

Est-il utile de rappeler que si l’on choisit demain notre candidat lors d’un Congrès début décembre au lieu d’une primaire ouverte celui-ci serait élu par un corps électoral de 80 000 adhérents ; nettement moins que les 125 000 participants à la primaire écologiste ?!

C’est pourquoi je milite pour maintenir la primaire ouverte afin de créer une dynamique au-delà de notre parti et asseoir la légitimité de notre candidat. Le choix de nos adhérents est au cœur de l’avenir de la droite et du centre. Je leur fais confiance !