Mais que veut vraiment Anne Hidalgo ?

Mis à jour : mars 5

Alors que les Parisiens continuent de vivre sous le régime du couvre-feu et que la menace d’un reconfinement plane sur la capitale, Anne Hidalgo ne semble pas prendre la mesure de son rôle de maire de Paris en multipliant des prises de positions contradictoires. Ce qui est pour le moins inquiétant !

En effet, après avoir annoncé qu’il faudrait un confinement strict de trois semaines pour Paris, elle a rétropédalé en jugeant son application les week-ends complètement « inhumaine », puis finalement affirmé qu’il faut éviter à tout prix les confinements… Cette attitude irresponsable faite de volteface jette une lumière crue sur l’incapacité d’Anne Hidalgo à faire face en situation de crise.


C’est d’ailleurs d’autant plus grave que cette dernière semble nourrir des prétentions présidentielles. Celle qui avait promis avant les élections de se consacrer à Paris, et de ne pas être candidate à la présidentielle en 2022, n’écarte plus l’idée de se lancer. C’est ainsi qu’est présenté son tour de France ; avec comme conséquence l’augmentation de ses absences au Conseil de Paris, synonyme de la marque de son désintérêt pour la Capitale.


Cette déconnexion des sujets parisiens aurait pu être une chance pour Paris si parallèlement son équipe ne persévérait dans une gestion dogmatique déconnectée de toutes les réalités non seulement des Parisiens mais aussi des Franciliens.


Sa stratégie du revirement et de l’éloignement de Paris ne semble pas porter chance à Anne Hidalgo. Pire, ce genre d’attitude discrédite la parole publique et la confiance dans les politiques. Inévitablement, le temps de la clarification sur ses intentions viendra. En attendant, Paris devra se passer d’une maire vraiment au service de sa ville !