Loi climat

Après l’étude, la semaine dernière, du titre I « Consommer » de la loi sur la lutte contre le réchauffement climatique, suite avec l’examen du titre II « Travailler et Produire ».


Les sujets liés à la consommation, à l’éducation et à la publicité ont permis d’aborder des questions concrètes comme la difficulté de mettre en place un score carbone des biens et des services, l’intégration des enjeux du développement durable à l’école, le renforcement de la lutte contre le gaspillage avec l’éventuel retour des consignes de verre… Certaines mesures rappellent malheureusement celles déjà existantes de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire de 2020, d’autres comme celles sur la publicité encadrent à outrance. Peu d’envergure pour une grande cause…


S’agissant du titre « Travailler et Produire », il réunit un ensemble de mesures hétéroclites, qui traitent à la fois de la formation des salariés, des clauses environnementales dans les marchés publics, du développement des énergies renouvelables, de la protection des milieux aquatiques, du code minier et d’autres encore… Malheureusement, les dispositions proposées sont encore une fois faibles mais surtout peu adaptées au monde de l’entreprise, qui doit pourtant être un véritable pilier de la lutte contre le changement climatique.


La semaine prochaine, nous étudierons les thématiques du logement et des déplacements.