Le gaz hilarant

Dès 2020, j’avais invité la mairie de Paris à se doter d’un arsenal réglementaire pour protéger nos adolescents. L’Assemblée nationale a d’ailleurs voté une loi en juin dernier posant un cadre juridique et une base légale à l’interdiction de vente aux mineurs. Néanmoins, cela n’empêche pas l’achat sur Internet. La solution le plus pertinente est donc d’interdire son usage sur la voie publique. Pour cela, il faut un arrêté municipal, ce que nous avons demandé à la Maire de Paris.


Mais quelle déception puisque la réponse est de proposer d’éventuelles médiations et une verbalisation accrue pour les capsules laissées sur l’espace public !!! Ceci n’est pas à la hauteur du danger représenté par cette drogue !