Le budget de la Sécurité Sociale ne répond pas aux enjeux post-crise sanitaire

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 n’est ni plus ni moins qu’un budget de fin de mandat, préparé en prévision des élections à venir. Ainsi, il ne vexe personne mais ne satisfait pas grand-monde.


Pire, il s’appuie essentiellement sur de la dette nouvelle. En effet, le déficit dépassera les 21Mrd€ en 2022. Il est donc à regretter que les débats en séance n’aient pas encouragé le gouvernement à revoir sa copie.

Dans le même temps, les problèmes de fond ne sont pas traités, de l’aveu même du ministre qui estime que « les conditions ne sont pas encore réunies pour que nous puissions envisager dès ce PLFSS des mesures structurelles ».

La crise de l’hôpital risque donc de se poursuivre. Il n’y a pas de véritable effort pour améliorer la médecine de ville. La « loi grand âge et autonomie » passe aux oubliettes. La cinquième branche « autonomie » manque encore cruellement de financement, etc.


Finalement, ce sont 100 milliards d’euros de dette supplémentaire en trois ans sans amélioration pour autant de notre système de santé. Pour toutes ces raisons, Les Républicains ont voté CONTRE ce PLFSS.