L’Assemblée nationale reconnaît le génocide dont les Ouïghours sont victimes

L’élection de Xi Xinping comme président chinois a aggravé dramatiquement le sort des Ouïghours, accentuant encore les persécutions. Les intentions chinoises ne font aucun doute: il s’agit d’éradiquer la culture et l’identité ouïghours.


Internement de masse et déportation, endoctrinement politique, torture, prélèvement forcé d’organes, stérilisation et avortements forcés ou encore interdiction de la langue ne sont que quelques exemples des crimes commis par le régime chinois. Et les familles à l’étranger sont coupées de tout lien avec leurs proches restés en Chine, tout en subissant la violence des proches du régime sur les réseaux sociaux.


Ces crimes contre l’humanité doivent être dénoncés beaucoup plus fermement par le gouvernement et les Européens. J’ai donc voté POUR la proposition de résolution reconnaissant et condamnant le caractère génocidaire des violences systématiques perpétrées par la République populaire de Chine à l’égard des Ouïghours.