Légère avancée pour les accompagnants d’élèves en situation de handicap

Face à des parcours scolaires parfois délicats, les accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) et les assistants d’éducation (AED) permettent aux enfants concernés de vivre une scolarité aussi normale que possible.


Pourtant, ils ne sont ni assez nombreux, ni assez valorisés. Pour preuve, le revenu moyen mensuel des AESH n’est que de 760€. Les conditions de travail parfois difficiles n’aident pas non plus à leur recrutement. Faute de personnel, ce sont donc les élèves les plus fragiles qui en sont victimes puisqu’ils ne peuvent pas être scolarisés.


J’avais déjà alerté le gouvernement sur cette situation au travers d’une question le 2 novembre 2021, restée à ce jour sans réponse.


Malheureusement LREM a vidé de sa substance la proposition de loi socialiste examinée aujourd’hui à l’Assemblée nationale, avec notamment l’impossibilité de recrutement en CDI avant 3 ans de CDD pour les AESH et 6 ans pour les AED…


A l’inverse, Les Républicains propose depuis 2018 un recrutement en CDI dès lors que des prérequis de formation sont satisfaits.


Malgré cela, ce texte est un premier pas, certes insuffisant, dans le sens d’une valorisation de ces professions et c’est pourquoi Les Républicains ont voté POUR.