Handicap : nouveau rendez-vous manqué de la majorité gouvernementale

Dans le cadre de la journée réservée à des propositions de loi d’un groupe d’opposition, en l’occurrence les communistes, nous avons examiné un texte pour supprimer la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’allocation adulte handicapé (AAH) et son plafonnement.

Il s’agit d’une demande de longue date des associations. J’avais d’ailleurs déjà interrogé, par courrier, la ministre chargée du handicap à ce propos.


Malheureusement, toutes les demandes ont été balayées d’un revers de bras, avec des arguments essentiellement comptables.


Mais le plus choquant est que le gouvernement a fait usage de manœuvres politiciennes pour empêcher l’Assemblée nationale d’adopter cette proposition de loi. Celle-ci a consisté à recourir au « vote bloqué ». Il consiste à faire voter les députés sur la version d’un texte de loi choisie par l’exécutif en écartant d’office tous les amendements de l’opposition.


Il s’agit d’un scandale démocratique d’autant plus inadmissible qu’il s’est fait sur le dos des personnes en situation de handicap !


Satisfaction par contre pour le texte concernant l'amélioration des petites retraites agricoles qui elle fût votée à l'unanimité !