Examen du projet de loi confortant les principes de la République

✓ Depuis 2015, la France a renforcé son arsenal législatif contre le terrorisme. Pourtant, elle ne s’est pas suffisamment attaquée aux racines de ce mal, à savoir le communautarisme et l’islamisme qui s’en nourrit.


Et, le projet de loi confortant les principes de la République a abandonné une grande part de son ambition initiale, en refusant déjà de nommer les choses.

Tout en entravant la liberté des Françaises et des Français, ce texte ne s’attaque donc pas suffisamment au vrai problème : le séparatisme. Ainsi, plusieurs mesures sont à saluer : le renforcement de la neutralité religieuse du service public, la lutte contre les mutilations sexuelles, les certificats de virginité ou encore la polygamie, la charte de la laïcité pour les associations subventionnées ainsi que le « criblage » des fichés S pour tout emploi dans les transports publics ou dans l’éducation et la santé. En revanche, la majorité a écarté le débat sur le port du voile par des mineures, ce qui est vraiment regrettable.


Découvrez le livret « lutter contre l’islamisme radical : la stratégie des députés les républicains » à télécharger en cliquant ici.

La discussion de ce texte est prévue pour 15 jours et pour cette 1e semaine nous n’avons pu étudier que les premiers articles : -L’article 1er consacré à "l'obligation de neutralité des salariés participant à l'exécution d'un service public" -L’article 2 sur l’extension des possibilités de suspension en cas de décision portant gravement atteinte au principe de neutralité du service public -L’article 3 qui porte sur l’inclusion des condamnations pour apologie du terrorisme -L’article 4 qui traite du renforcement de la protection des personnes exerçant une fonction publique. Pour information ce texte comporte 51 articles.