Dérives communautarismes de l'UNEF : une condamnation s'impose

Après les déclarations inadmissibles de la présidente de l’UNEF à la radio, confirmant la tenue de réunions interdites aux blancs, je me suis associée à la saisine du procureur de la République par Julien Aubert. De tels agissements et leur promotion publique contribuent à alimenter le racisme, le communautarisme et in fine une forme de séparatisme.


Alors que l’UNEF perçoit plus de 400 000€ de subventions publiques, ce genre de comportements est d’autant plus inacceptable.