Défendons nos commerces de proximité !

Défendons nos commerces dits « non essentiels » au 1 er rang desquels les librairies. Le degré d’acceptabilité des mesures doit être à la hauteur du risque encouru. Ci-dessous un courrier co-signé avec plusieurs députés LR.