Débat parlementaire sur l'Europe

Les Républicains ont rendu hommage au travail déterminant de Michel Barnier comme négociateur du Brexit qui a permis de préserver l’unité de l’Union européenne. Si le Brexit a été un échec en soit, les négociations quant à elles ont été un succès et ont permis de préserver les intérêts européens et français.


Rappelons que si pour sa part Emmanuel Macron avait fait de la politique européenne de la France un argument de son quinquennat, force est de constater des contradictions entre les paroles et les actes.

Un exemple : alors qu’Emmanuel Macron s’est engagé dans un bras de fer avec la Turquie et alors que celle-ci ne cesse d’insulter la France, le gouvernement n’a toujours pas mis son véto définitif à tout processus d’adhésion de la Turquie, faisant même de celle-ci le second bénéficiaire de notre aide publique au développement.


Si elle veut être comprise, aussi bien par les citoyens que par ses partenaires, l’Europe doit être claire sur ses valeurs.

C’est ce que nous avons rappelé au ministre des affaires étrangères cette semaine à l’Assemblée nationale. Puissions-nous avoir été entendus…