Contrôle parental : protéger les enfants dans leurs usages numériques

En moyenne, les enfants se connectent à internet dès sept ans, s’inscrivent sur les réseaux sociaux à huit ans et à douze ans un tiers d’entre eux ont déjà été exposés à des contenus pornographiques.


Face à ces risques, bien que la majorité des parents se déclarent favorables aux dispositifs de contrôle parental, seuls 46% d'entre eux ont mis en place ces outils. En cause : une méconnaissance des pratiques numériques de leurs enfants, mais également la complexité des dispositifs.


J’ai donc voté POUR la proposition de loi obligeant les fabricants d’équipements permettant d’accéder à internet (téléphones intelligents, tablettes, etc.) d’installer systématiquement des logiciels de contrôle sur les équipements commercialisés.


Le gouvernement doit maintenant faire inscrire ce texte à l’agenda du Sénat pour qu’il puisse entrer en vigueur.