C’est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès de Claude Goasguen


Parlementaire pendant 25 ans, il fut un député talentueux et de convictions. Je retiendrai de lui la finesse de ses analyses, la défense sans relâche de ses idées, son engagement inlassable dans la lutte contre l’antisémitisme et la haine d’Israël, ainsi que son combat pour les Chrétiens d’Orient. À l'Assemblée nationale, nombreux sont ceux à saluer un orateur hors pair, véritable tribun, dont on a mesuré si souvent le talent.

En 2008, nous avons été élus respectivement maires d’arrondissement et depuis nos chemins politiques ne se sont plus quittés. J’ai toujours eu plaisir à travailler avec lui sur les dossiers parisiens, pour lesquels nous partagions la même passion et le même intérêt. Claude Goasguen a été un maire du 16ème arrondissement particulièrement investi dans son mandat et proche de ses administrés. Il fut un élu apprécié, respecté, parfois craint, aussi bien par ses amis que par ses adversaires politiques. Nombreux sont ceux qui, avec sa disparition, ont perdu un ami.

Sans concession pour les causes et les idées qu’il défendait et qui lui tenaient à cœur, Claude Goasguen laissera un vide énorme. Que ce soit à Paris, à l'Assemblée nationale ou dans notre famille politique "Les Républicains", nous sommes nombreux aujourd'hui à le pleurer.

Toutes mes pensées les plus chaleureuses et mes sincères condoléances vont à sa famille.