Audition de la mission d’information sur Notre-Dame de Paris

J’ai présidé l’audition des représentants de la filière du bâtiment (FFB, CAPEB, GMH*) dans le cadre de la mission d’information sur le suivi de la restauration de Notre-Dame de Paris.


L’occasion de mettre en lumière la demande toujours pressante des professionnels pour un dialogue avec l’établissement public en charge du chantier de la cathédrale. Associer les entreprises de la restauration, y compris les plus petites et les artisans, le plus en amont possible des appels d’offres permettrait d’anticiper et ainsi de réduire les délais de travaux à proprement parler. C’est d’autant plus important que cela éviterait qu’elles ne se retrouvent exclues, par la force des choses, de l’obtention des futurs appels d’offres.


Enfin, il n’y a pas, à ce stade, d’inquiétude pour la main d’œuvre spécialisée pour le chantier de Notre-Dame. Mais il est à regretter que l’occasion de mieux faire connaître ces métiers n’ait pas été saisie. Il est d’autant plus étonnant que le « Village des métiers » n’ait pas vu le jour, malgré les annonces qui avaient été faites au début de la restauration.


Notre mission d’information profitera de l’audition prochaine du général Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public, pour attirer son attention sur ces sujets essentiels.


*Fédération française du bâtiment, Confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment, Groupement des entreprises de la restauration des monuments historiques.