Aide publique au développement

Attendu depuis le début du quinquennat le projet de loi relatif aux inégalités mondiales et à l’aide publique au développement a été adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale.


C’est un outil pour renforcer l’accès à l’eau, à l’éducation ou aux soins, pour faire face à l’effondrement de certains Etats et au terrorisme, ou encore pour mieux éviter les crises migratoires.


L’adaptation et le renforcement de notre aide publique au développement étaient devenus nécessaires pour aider à bâtir l’avenir des populations les moins favorisées. L’amélioration de l’action bilatérale de la France nous permettra de continuer à jouer un rôle d’influence auprès des pays que nous considérons comme prioritaires.


De plus, le conditionnement de l’aide au développement au retour des personnes expulsées de France pour cause d’immigration illégale va dans le bon sens. Reste à espérer que cela soit réellement appliqué !


Enfin, ce texte va permettre davantage de transparence concernant les sommes dépensées, les actions engagées ou encore sur les dettes effacées de différents Etats pour permettre de mieux évaluer l’action de la France en la matière.


Pour toutes ces raisons, j’ai voté ce projet de loi.