État d'urgence sanitaire : le Gouvernement persiste et signe

Après avoir voté CONTRE la prolongation de l’état d’urgence en première et deuxième lecture, je me suis à nouveau opposée hier au projet du gouvernement lors de la lecture définitive.


En effet, en supprimant toutes les avancées obtenues au Sénat (raccourcissement de sa durée, contrôle et vote par le Parlement, etc), la majorité a fait fi de toutes nos propositions visant à protéger les droits des Français, mais aussi du Parlement. Ce texte donne la possibilité de prolonger l’état d’urgence jusqu’en décembre 2021, avec une association des parlementaires très insuffisantes.


On ne peut pas vivre éternellement dans un état d’exception en méprisant le Parlement dans sa faculté à contrôler un tel régime.


En conscience, je ne pouvais donc pas soutenir l’attitude et le projet du gouvernement.