Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« En démocratie, la haine ne devrait pas avoir sa place. La haine n’est légitime qu’à l’encontre de l’occupant ou du tyran », ainsi s’exprimait Alain Finkielkraut sur un plateau de télévision, il y a peu.

La leçon du philosophe n’est pas entendue. Partout, la haine se propage. Partout, c’est la lutte de tous contre tous, des pauvres contre les riches, de l’élite contre le peuple, des villes contre la campagne. La Nation ne fait plus société. Et lorsque la conscience collective se délite, le pire refait surface sous les traits hideux du racisme et de l’antisémitisme.

+74% d’actes antisémites en 2018. Sidérant ! Mais qu’est-ce qui se cache derrière la brutalité de ce chiffre ? Existe-t-il en France, comme certains le croient, un antisémitisme latent qui se réveille à la faveur des troubles que vit notre époque ? Cet antisémitisme en vogue dans les années 30 que certains voient renaître de nos jours. Je n’y crois pas. L’antisémitisme d’aujourd’hui procède de vraies idéologies et concernent des groupes sociaux minoritaires mais déterminés. L’idéologie des ultras de droite et de gauche qui, sous des formes et avec des mots différents, entretient la haine des juifs. Et celle, dont le nom est trop souvent tu dans le débat public, et qui, pourtant, ne se prive pas d’agir à visage découvert : l’islamisme. Cet antisémitisme-là ne se contente pas de tags obscènes, il tue : Mireille Knoll, Sarah Halimi et tant d’autres, il chasse des familles de quartiers où elles vivaient depuis des générations, il interdit l’enseignement de la Shoah à l’école…

Défiler dans la rue en soutien aux juifs de France est une bonne chose. Mais « voir ce que l’on voit », comme aurait dit Charles Péguy, autrement dit dénoncer l’idéologie islamiste comme facteur de propagation de l’antisémitisme en France est œuvre plus urgente et nécessaire. Sans quoi il serait illusoire d’espérer guérir les cœurs empoisonnés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *