Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« Ma question s’adresse au ministre de l’Intérieur :Monsieur le ministre,

…La maire de Paris s’est dite favorable à la création d’une police municipale. Mais sans une vraie réforme du statut de Paris, cette nouvelle force restera une coquille vide : pas de contrôle d’identité, pas d’accès aux fichiers de police ; pas de PV contre la consommation de stupéfiants ; pas de PV contre la conduite sans permis ; pas grand-chose en réalité…
Et si l’on ajoute qu’Anne Hidalgo refuse d’armer ses agents, on voit mal qu’elle sera sa plus-value au regard du dispositif déjà existant.

Une police en apparence, mais une police sans autorité ni prérogatives. Ce n’est pas ce qu’attendent les Parisiens confrontés à la dégradation de leur sécurité. Dégradation qui s’explique par le recentrage de la police nationale sur ses missions régaliennes, au détriment de la police du quotidien. Quoi de plus normal dans un contexte marqué par la colère sociale et le risque terroriste.

La création d’une police municipale n’en est donc que plus indispensable. A condition qu’elle soit réellement efficace, ce qui implique que la Ville de Paris récupère, ce que j’ai d’ailleurs proposé à travers une proposition de loi, la totalité des pouvoirs de police administrative générale, et que les policiers municipaux soient armés. Ce n’est pas le projet de la maire de Paris.

Anne Hidalgo assure qu’elle a obtenu des garanties de votre part, je la cite : « Christophe Castaner m’a assuré qu’il m’accompagnerait dans cette démarche et je l’en remercie ». Est-ce à dire, Monsieur le ministre, que vous approuvez ce projet d’une police municipale désarmée et juridiquement inabouti, et que vous êtes complice du coup de com de la maire de Paris ? Ou bien, Monsieur le ministre, allez-vous agir pour que les Parisiens aient – enfin – une VRAIE police municipale à leur service ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *