Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Emmanuel Macron s’est exprimé et nul ne peut dire, de bonne foi, que les décisions qu’il a prises ne répondent pas en partie aux multiples attentes des « gilets jaunes », et au-delà à de millions de travailleurs à travers le pays. Dès lors, il serait incompréhensible que le mouvement, avec son lot d’actes de violences aux conséquences économiques dramatiques pour notre pays, ne cesse maintenant. Toute autre attitude ne pourrait être considérée que comme séditieuse et dangereuse. Le temps du dialogue est bel et bien là.

Il faut faire le pari de la sincérité d’Emmanuel Macron. C’est en tout cas celui que je fais. Bien sûr beaucoup de questions n’ont pas été évoquées mais je me réjouis des mesures annoncées.
J’approuve le rétablissement des heures supplémentaires sans impôt ni charges que nous défendons de longue date. Cette mesure profitera à 9 millions de salariés et participera à renforcer la compétitivité de nos entreprises. J’approuve aussi la revalorisation du SMIC, même si le Premier ministre doit nous dire comment l’Etat compte financer le dispositif. Et l’enjeu est de taille : sans réduction drastique de la dépense publique, les Français finiront bien, d’une manière ou d’une autre, par payer cette annonce de leurs poches ; ce qui est évidemment inenvisageable.

Quoi qu’il en soit, Emmanuel Macron a fait, au cours des 4 dernières semaines, un apprentissage accéléré – et contraint – des réalités profondes du pays. Un 1er pas vers un retour à la cohésion nationale ? Nous l’espérons tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *