Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Jeudi 21 juin, Brigitte Kuster défendra, au nom du groupe Les Républicains, une proposition de résolution visant à créer une commission d’enquête sur les groupuscules prônant la violence.

Cette résolution fait suite aux violences survenues le 1er mai à Paris et se propose d’étudier les moyens de lutter plus efficacement contre un phénomène en plein essor. Effectivement, rares sont désormais les grands rassemblements qui ne sont pas émaillés de violences.

L’enjeu est de comprendre comment 1200 « black blocs », cagoulés, vêtus de noir, munis de marteaux et d’engins incendiaires, ont pu infiltrer la tête du défilé et semer le chaos. Mais Brigitte Kuster souhaite aller au-delà de la seule question du maintien de l’ordre pour interroger les causes profondes de cette radicalité politique qui s’exprime avec toujours plus de violence.

L’ensemble des groupes de l’opposition soutient cette résolution. Reste à savoir si, à son tour, la majorité considérera que la lutte contre les groupuscules violents est un enjeu prioritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *