Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

En finir avec la naïveté. La France est une cible de choix pour les barbares islamistes. En raison de l’idéologie libérale et laïque qu’elle incarne et qu’ils abhorrent. En raison, aussi et malheureusement, du trop grand laxisme qui y règne en matière de sécurité intérieure. Je le dis sans détour : nos services, qui ont déjoué une vingtaine d’attentats en un plus d’un an, font un travail admirable, mais ils ne peuvent se battre sur tous les fronts à la fois.

Lorsque l’ennemi est à l’extérieur, la France recourt aux méthodes les plus radicales qui soient pour l’abattre. Mais lorsqu’il est à l’intérieur, nos gouvernements n’osent pas prendre les mesures qui s’imposent en priorité :

– Rétablir l’état d’urgence qu’Emmanuel Macron n’aurait jamais dû interrompre

– Expulser sur le champ tout étranger fiché S qui réside sur le sol national

– Déchoir de sa nationalité tout individu parti faire le djihad et lui interdire de revenir en France

– Interner à titre préventif tout radicalisé jugé extrêmement dangereux

– Maintenir souverainement les contrôles à nos frontières.

– Et d’autres encore, notamment en matière de surveillance sur Internet ou de rétention de sûreté.

Des mesures qu’à droite, nous réclamons sans relâche depuis les attentats du 13-Novembre et que nous avons écrites noir sur blanc (cf. propositions de loi de mes collègues Peltier, Ciotti, Larrivé). C’est au gouvernement d’agir désormais.

Ne pas prendre la mesure de la menace, c’est être naïf. Mais ne pas tout faire pour éradiquer cette menace, c’est être irresponsable. Une option qui ne nous est pas permise face au terrorisme islamiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *