Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Ainsi Emmanuel Macron serait plutôt de droite. C’est du moins l’hypothèse que font certains médias à partir de quelques enquêtes d’opinion, dont on sait par ailleurs ce qu’elles peuvent valoir. Mais un examen scrupuleux des faits permet de la réfuter facilement. Autant il est juste de reconnaître à Emmanuel Macron certains mérites, et non des moindres : il a su restaurer l’autorité présidentielle mise à mal par son prédécesseur et son activisme européen n’est pas sans rappeler celui dont un certain Nicolas Sarkozy fit preuve en son temps, autant il n’est pas possible de le classer à droite.

Bien sûr, plusieurs mesures, comme sur la fiscalité ou le code du travail, vont dans le bon sens mais s’arrêtent systématiquement au milieu du gué. Nous sommes, par exemple, convaincus que concentrer la fiscalité du patrimoine sur l’immobilier est non seulement injuste mais improductif. D’ailleurs les effets des réformes économiques se font toujours cruellement attendre, notamment sur le chômage dont les tendances lourdes demeurent mitigées. Et risquent malheureusement de le rester si le poids de l’Etat et de sa dette ne diminue pas. Une perspective qui s’éloigne si l’on considère que le déficit public se creusera de 7,3 milliards supplémentaires et que le nombre d’emplois publics restera stable l’an prochain.

Idem en matière de sécurité. La politique d’Emmanuel Macron n’est pas telle qu’elle se présente. Les faits – la baisse des crédits alloués aux expulsions, par exemple – contredisent les discours de fermeté. Ou encore en matière de justice. Le prévisible renoncement du gouvernement sur l’aéroport Notre-Dame-des-Landes serait une atteinte sans précédent à l’autorité de la chose jugée. Et que dire enfin du sujet central qu’est à nos yeux la famille. La tentation est grande chez certains membres du gouvernement d’ouvrir le débat sur la GPA, qui est une négation de la femme et de la filiation. Et l’on pourrait ainsi poursuivre longtemps sur les raisons qui font qu’Emmanuel Macron n’est décidément pas de droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *