Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

La rénovation du travail et des pratiques législatifs prônée par François de Rugy est en contradiction avec les méthodes dont a fait usage la majorité En Marche ! depuis son arrivée en force à l’Assemblée. A peine affiche-t-elle les intentions les plus pures qu’elle les bafoue immédiatement. L’élection d’un questeur issu du groupe des Constructifs alors que le poste revenait de droit à l’opposition restera dans les annales parlementaires. Rarement le respect du pluralisme politique n’a été à ce point malmené.

Vouloir améliorer le fonctionnement de nos institutions est louable – il y a urgence à le faire si l’on considère la cacophonie qui a dominé nos récents débats et la subsistance, il faut bien le reconnaître, de règles de procédure absconses –, mais encore faut-il en respecter les principes fondateurs qui, eux, ne devraient souffrir aucune atteinte.

Nous prendrons toute notre part aux travaux des groupes de travail installés par le président de l’Assemblée et qui visent à rendre le Parlement plus efficace et transparent. Il ne fait aucun doute que nous enrichirons les débats de propositions constructives, mais il y a, et c’est peut-être plus inquiétant, des comportements contre lesquels un règlement intérieur ne peut rien. Je veux parler ici de la manière dont la majorité fonctionne. Elle n’est, on l’avait compris, « ni de droite ni de gauche ». Elle n’est au fond qu’elle-même, obstinément elle-même. Indifférente à toute proposition émanant de l’opposition, hermétique à toute forme de débat, totalement inféodée au gouvernement.

La réforme que préconise François de Rugy est, dans les objectifs qu’elle affiche, parfaitement honorable et sans aucun doute nécessaire. Mais la démocratie ne vit pas dans les textes, elle s’exprime d’abord dans les débats, la confrontation des idées et le respect de nos différences. Beaucoup de progrès reste à accomplir sur ces derniers points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *