Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Dans le cadre de son activité de contrôle du gouvernement, un député a la possibilité d’interroger par écrit le gouvernement sur tout sujet qu’il juge important. J’ai choisi de consacrer ma 1ère question au meurtre abominable de Sarah Halimi sur lequel de nombreuses zones d’ombre persistent, notamment quant à la qualification des faits.

 

Question n° 27-00044

Mme Brigitte Kuster rappelle à M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur que le 4 avril dernier, Madame Sarah Halimi a été torturée et assassinée par un individu dont le caractère antisémite et prémédité des motivations ressort avec la force d’une évidence ; même si à ce jour la justice n’a toujours pas retenu ces qualifications. De nombreuses zones d’ombre subsistent autour de ce crime atroce, mais c’est le silence des autorités politiques et judiciaires qui, en 1er lieu, suscitent l’indignation des proches de la victime et au-delà d’une communauté toujours croissante d’anonymes et de personnalités qui se mobilisent pour que la vérité soit dite ; comme en atteste l’appel des 17 intellectuels publié le 6 juin dans Le Figaro. Le ministre de l’intérieur est l’autorité la mieux qualifiée pour dire cette vérité ou, à tout le moins et dans le strict respect de la procédure judiciaire en cours, pour renseigner les Français sur la véritable nature de l’acte dont Madame Sarah Halimi a été la victime, et dont tout indique qu’il ne peut être traité comme un simple et abominable fait divers.

10 réponses à Brigitte Kuster saisit le ministre de l’Intérieur au sujet du meurtre de Sarah Halimi

  • Merci de ton intervention Brigitte, toujours au service de tes concitoyens.
    Amitié
    William Abbou

  • Merci Mme KUSTER j’espère qu’il y aura une véritable enquête et surtout une lourde peine

  • Merci brigitte kuster
    Nous sommes meurtris par ce crime non juge et impuni

  • Puisse cette première question essentielle et courageuse, qui fait écho à l’analyse de Georges Bensoussan dans « Tribune juive » et à l’appel d’un certains nombres d’intellectuels, recevoir une autre réponse que celle que déplore aujourd’hui avec raison Francis Kalifat dans son communiqué de presse au nom du CRIF.
    Le silence tout d’abord assourdissant autour de l’assassinat de Sarah Attal-Halimi et l’occultation de son caractère antisémite ne sont tout simplement pas acceptables.

  • Bravo pour cette question. La classe politico-médiatique pratique avec une constance ahurissante et consternante le déni du réel. La chappe de plomb du politiquement correct a hélas encore de longs jours devant elle par manque de courage politique et clientélisme électoral

  • Madame la Maire
    Bravo d’avoir un peu de conscience et d’en faire part publiquement au Gouvernement et à l’Assemblée Nationale.
    C’est quoi cette Omerta?
    Tous maffieux???? Tous antisémites??? Par conviction ou par opportunisme????

  • Merci, Madame, pour votre intervention en vue de clarifier les choses pour que la vérité soit dite.

  • Il y avait eu l’affaire Dreyfus, nous nous retrouvons encore une fois en France avec un acte proprement scandaleux que les autorités semblent chercher à mettre sous le boisseau. C’est désolant… Merci madame, d’essayer de réveiller le laid-au-bois dormant

  • Bravo madame
    Respect et admiration
    votre conscience vous honore
    Et pourtant le fait que vous soyez seule ne me rassure pas sur une éventuelle régression de l’antisémitisme dans mon pays
    Les départs de plus en plus nombreux des français de confession juive atteste la réalité Cad qu’ils ne sont plus protégés
    L’autre réalité c’est que la république est en danger car pour une soi disante paix sociale nous sacrifions des catégories de population ce que nous oublions de voir après cette catégorie il y en aura une autre car il y a une haine viscérale de la france

  • beavo pour cette initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *