Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Mercredi 21 juin 2017

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Brigitte KUSTER

Députée de Paris

 

 

Chers amis « constructifs », vous n’avez pas le monopole de l’intérêt général

Les Français ont donné une majorité large et stable à Emmanuel Macron. Mais ils ont aussi voulu une opposition de droite suffisamment forte pour être audible et crédible. En somme, ils ont choisi la clarté. C’était sans compter sur la confusion qu’entretiennent actuellement ceux à droite qui se disent « constructifs ».

« Constructifs » à l’égard du gouvernement, au point de vouloir voter la confiance avant même de connaître le contenu de la déclaration de politique générale du Premier ministre. Mais, d’abord et surtout, « destructeurs » à l’encontre de leur famille politique. Et là réside l’unique enjeu de la création dudit groupe parlementaire.

Sur le plan arithmétique, Emmanuel Macron n’a évidemment nul besoin d’élargir sa majorité à l’Assemblée. Sur le plan politique, c’est une toute autre affaire. Son socle électoral est marqué à gauche, et il n’est jamais trop tôt pour tenter d’affaiblir la seule force républicaine susceptible de lui porter la contradiction.

Chacun a bien compris que le terme « constructif » ne fonctionne que par antinomie. Ainsi, tous ceux qui ne serviraient pas docilement le pouvoir agiraient obligatoirement contre l’intérêt général. Emmanuel Macron ne peut pas vouloir abolir les clivages traditionnels pour en imposer de nouveaux aussi simplistes et inopérants.

Qui imagine que la droite votera contre les projets utiles à la France ? N’a-t-elle pas prouvé par le passé qu’elle savait se montrer constructive dès que l’intérêt supérieur du pays était en jeu ? Et il en sera ainsi chaque fois que nécessaire au cours des 5 prochaines années.

Une réponse à [COMMUNIQUE] Chers amis « constructifs », vous n’avez pas le monopole de l’intérêt général

  • Chère Brigitte je partage à 100% vos propos. Ce groupe soit disant  »constructif » n’est en fait que destructif de leur famille politique.

Répondre à Sudaka Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *