Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Après avoir réussi une OPA sur la gauche, Emmanuel Macron se tourne vers la droite avec la ferme intention de lui faire subir le même sort. Et il compte y parvenir avec le soutien de plusieurs élus de la droite et du centre. Je le déplore.

Pourquoi semer la confusion à un mois des législatives ? Pourquoi ne pas laisser vivre le débat démocratique jusqu’à son terme ? Pourquoi prendre part à une opération dont l’unique but est d’ « exploser » la droite et le centre ?

Emmanuel Macron entend recomposer la vie politique autour d’une idée simple : « moi ou les extrêmes ! ». C’est son droit, comme c’est le nôtre de considérer qu’il faut laisser les Français libres de choisir quelle majorité ils veulent donner à la France et que la droite et le centre ont une voix singulière à faire entendre.

Notre projet pour redresser le pays est autrement plus ambitieux que celui d’En Marche ! Non seulement les différences existent entre eux, mais elles sont importantes sur des sujets essentiels, comme la fiscalité, la sécurité ou l’immigration. Des différences certes, mais aussi des points de convergence qu’il serait absurde de nier, notamment en matière de réforme du code du travail ou d’allègement de charges pour les entreprises. Des avancées que je voterais sans réserve.

Ces élections législatives ne sont pas la revanche d’un camp sur un autre, mais le choix du projet le plus utile pour notre pays. Celui que nous portons va bien au-delà de celui que défend le président de la République. Jamais nous ne renoncerons à défendre nos convictions.

Notre objectif est clair : proposer aux Français une alternance constructive et apaisée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *