Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

La défaite est cruelle. D’autant plus cruelle qu’elle s’est jouée sur un tout autre terrain que celui des idées. Il nous appartiendra d’en tirer les leçons.

Le 2nd tour oppose deux projets que j’ai combattus. Celui d’Emmanuel Macron qui s’inscrit dans la lignée du quinquennat de François Hollande, et il n’est qu’à voir ceux qui l’entouraient hier soir pour comprendre quelle est sa vraie famille politique. Son projet, fait de compromis et de synthèses, n’est pas à la hauteur des difficultés auxquelles nous sommes confrontés.

Celui de Marine Le Pen contient en lui la négation de tout ce qu’est la France. Il conduirait à coup sûr au chaos social, à la faillite économique et à l’isolement de notre pays.

Entre deux maux, il faut me résoudre à choisir le moins pire pour mon pays. Je voterai en conscience pour Emmanuel Macron. Ce n’est pas un vote d’adhésion, mais un engagement conforme à celui qui a toujours été le mien contre les extrêmes.

Tout espoir n’est pas perdu pour autant. Bien au contraire. En effet, la droite et le centre peuvent l’emporter aux législatives (11 et 18 juin prochains) pour conduire les réformes qui s’imposent à nous. Nos institutions sont ainsi faites que c’est à la majorité parlementaire qu’il revient de déterminer les politiques à mener.

Je suis persuadée que les Français sont conscients de l’urgence de tourner la page désastreuse du quinquennat qui s’achève.

A nous, la droite et le centre, d’incarner le visage de l’alternance dont la France a tant besoin !

Une réponse à A nous, la droite et le centre, d’incarner l’alternance !

  • Bonsoir

    Merci de cette synthèse que j’approuve.
    J ai voté hier dimanche rue des Renaudes pour François Fillon .
    Malheureusement il n’est pas qualifié .
    Il était l’homme à disqualifié pour les médias 80 %à gauche, la magistrature de gauche et le cabinet noir de Hollande
    Croyez en mon soutien pour que vous soyez élue en tant que députée le 11 , 15 Juin prochain
    Il nous faut avoir une majorité à l’assemblée nationale ;nous devons battre la gauche en particulier la gaucho Anne Hidalgo de Paris;
    Très cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *