Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Notre force dans cette campagne chaotique, c’est le projet de François Fillon. Le seul projet susceptible de redresser le pays dans la durée et de redonner à la France des chances de réussir dans la mondialisation. Son projet s’articule autour de 3 axes : libérer les énergies créatives, protéger les Français et réconcilier le pays avec lui-même.

 

1/ Libérer

François Fillon affiche clairement son objectif : relancer la croissance. Il propose pour y parvenir de lever les verrous qui brident la création d’entreprises, et notamment de PME. Il ambitionne de doubler leur nombre d’ici 2022 – et partant de créer 3,5 millions d’emplois -grâce à une baisse massive des charges (à hauteur de 40 milliards) qui occasionnera un choc de compétitivité sans précédent.

Cet effort budgétaire s’accompagnera d’une réduction de la dépense publique de 100 milliards d’euros. La durée légale du travail dans la fonction publique passera, par la négociation, à 39 heures et les effectifs diminueront de 8% pour s’établir à la moyenne européenne.

En parallèle, le code du travail sera profondément simplifié pour ne fixer que les règles communes à tous les salariés. Toutes les modalités spécifiques à chaque branche professionnelle seront négociées à l’intérieur de l’entreprise, y compris le temps de travail.

 

2/ Protéger

François Fillon veut mettre fin au laxisme qui a dominé la politique pénale du gouvernement. 16 000 nouvelles places de prison seront construites. Les policiers seront mieux équipés et déchargés de leurs tâches administratives pour être redéployés sur le terrain. La lutte contre le terrorisme sera renforcée avec, notamment, l’interdiction pour les Français partis combattre au côté de Daech de rentrer en France et l’expulsion des djihadistes étrangers.

Mais protéger, c’est aussi rendre du pouvoir d’achat aux Français en baissant de 10% l’imposition sur les ménages. C’est aussi prendre soin des plus faibles en augmentant de 10% les petites pensions de réversion, par exemple.

 

3/ Réconcilier

Il faut réconcilier les Français avec eux-mêmes. Avec notre identité et notre culture abîmées par des années de repentance. La réconciliation passe en priorité par l’école, où le mérite et l’effort doivent être revalorisés. Mais aussi par l’apprentissage et l’alternance qui garantissent la transmission des savoirs entre les générations. Réconcilier, c’est aussi défendre notre laïcité, durement remise en cause, y compris par des partis qui s’en réclament, comme garantie de notre paix civile et protection de la liberté fondamentale de croire, ou de ne pas croire.

Ce projet de redressement national s’inscrit dans le cadre d’un calendrier précis. François Fillon souhaite que le Parlement siège tout l’été afin de lancer les principales mesures, notamment sur le front économique. La France n’a que trop attendu. François Fillon promet que d’ici la fin de l’année, notre pays sera entré dans une nouvelle ère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *