Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Il n’y a manifestement pas que la vieillesse qui soit un naufrage. La jeunesse, celle qui défile en scandant « Tout le monde déteste la police » et qui brûle des poubelles à l’entrée des lycées, prend elle aussi l’eau de toutes parts. Ces mouvements prétendument spontanés, et qui sont en réalité instrumentalisés par des organisations gauchistes, ne reflètent en rien l’opinion générale des Français sur la police, y compris chez les plus jeunes. Nos concitoyens, dans leur écrasante majorité, soutiennent les policiers et approuvent leur action. Et c’est heureux ! La confiance du peuple à l’égard des forces de l’ordre est un pilier essentiel de la République et de notre démocratie.

L’affaire Théo a suscité une colère légitime – même s’il revient au juge, et au seul juge, d’établir la réalité des faits et les sanctions qui s’y rapportent – mais il est, néanmoins, stupide et malhonnête de l’étendre à toute la police. C’est faire bien peu de cas de ces milliers de policiers, souvent mal payés et insuffisamment équipés, qui assurent notre sécurité face à la menace terroriste. Ils sont, avec les militaires de l’opération Sentinelle, notre 1er bouclier contre le fanatisme islamiste. C’est faire encore  peu de cas des violences dont nos policiers sont quotidiennement les victimes et du sentiment, très répandu dans leurs rangs, d’être la cible d’un discours « anti-flics » porté jusqu’au sommet de l’Etat.

Ces jeunes qui manifestent ignorent tout de ce qu’est une police réellement raciste et discriminatoire. Et la preuve la plus éclatante de leur ignorance, c’est que ce sont les policiers qui assurent, malgré les injures et les crachats, leur sécurité au moment où ils manifestent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *