Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Ils prolifèrent à proximité des sites les plus touristiques de Paris. Ces tricycles, dits « pousse-pousse », et leurs conducteurs semblent, pour la plupart, échapper à toutes les règles encadrant les activités de transport de voyageurs. Sans parler de l’esthétique souvent douteuse des véhicules qui donne de la capitale une image peu flatteuse.

Pourtant, nombre de touristes les empruntent chaque jour sans imaginer qu’ils encouragent une activité manifestement illicite, ni les risques qu’ils encourent pour eux-mêmes – quelle prise en charge en cas d’accident corporel ?

Brigitte Kuster s’exprimera aujourd’hui au conseil de Paris pour demander qu’un groupe de travail, réunissant la mairie de Paris et la préfecture de police, fixe un cadre strict d’exercice de cette activité qui n’a que trop longtemps profité du laxisme en vigueur.

Une réponse à Mettre fin au développement anarchique des « pousse-pousse » à Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *