Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

La droite sort incontestablement grandie de ces primaires. On disait notre famille politique incapable d’échapper à la culture du chef. La force de la mobilisation a étonné jusqu’aux plus optimistes. On disait que la compétition allait virer au pugilat. La compétition a toujours été loyale et, si certains mots auraient dû être tus, les candidats ont su garder à l’esprit l’objectif prioritaire de ces primaires : donner à la droite et au centre la meilleure chance de réussir l’alternance en 2017. C’est chose faite : l’immense succès de ces primaires et l’ampleur de sa victoire confèrent à François Fillon une légitimité sans pareille.

La route fut pourtant longue, si l’on songe qu’il y a 4 ans seulement la droite était en proie aux pires difficultés. On ne dira jamais assez avec quelle énergie Nicolas Sarkozy a su rassembler la famille pour lui permettre d’être à l’heure des grands rendez-vous de l’année prochaine. Qu’il en soit à nouveau remercié.

François Fillon est désormais notre candidat et sa large victoire démontre à quel point les Français sont prêts au changement. A nous maintenant de convaincre le plus grand nombre d’adhérer à cet ambitieux projet réformateur dont la France a tant besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *