Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Certains amis d’Alain Juppé ont tendance à forcer le trait sur les différences qui opposent leur champion à François Fillon. On peut les comprendre : Alain Juppé doit refaire un retard considérable (600 000 voix) en un temps record. Mais delà à verser dans la caricature et à employer les mots de la gauche…

Les différences existent certes, et c’est normal ; mais sont-elles abyssales ? Non. Sur le plan économique, François Fillon et Alain Juppé sont d’accord sur l’essentiel (âge de la retraite, suppression des 35 heures et hausse de TVA). Un point les oppose, néanmoins : le niveau de l’emploi public. François Fillon promet de revenir au taux moyen en vigueur dans la zone euro ; ce qui implique la suppression de 500 000 postes sur la durée du quinquennat. Un effort certes important – François Fillon ne s’en est jamais caché – et supérieur à celui d’Alain Juppé (-300 000), mais qui n’autorise pas certains à décrire le 1er en ultralibéral et le 2nd en défenseur de notre modèle social. Un modèle dont il y a d’ailleurs sérieusement lieu d’interroger les performances. Un système qui engloutit 57% du PIB et produit 6 millions de chômeurs ne doit pas avoir que des avantages… François Fillon a raison de vouloir le réformer avec vigueur.

Il en va de même sur d’autres sujets, comme la famille, la lutte contre l’islamisme radical ou la guerre en Syrie. Ceux qui, à droite et au centre, accusent François Fillon d’être homophobe, antimusulman ou poutinolâtre instruisent de mauvais procès qui ne les honorent pas et oublient un peu vite l’enseignement principal du 1er tour : nos électeurs ont manifesté un soutien très net pour la rupture que prône François Fillon.

Ne sombrons pas dans la caricature et les mensonges. Personne n’a rien à y gagner. L’état dans lequel se trouve la France nous oblige.

Dimanche soir, nous devrons tous nous retrouver pour mettre en place l’alternance tant attendue par les Français.

3 réponses à Primaire : attention aux faux procès !

  • Effectivement, cette situation est préjudiciable et en plus les médias en rajoutent 2 x plus.
    Attention au retour de bâton dimanche soir.
    Christian Moulin

  • je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire, j’avais une préférence pour Nicolas Sarkosy, malheureusement les français n’ont rien compris,
    quant à A.J. c’est un mauvais perdant, hargneux et médisant, il ne mérite pas de l’emporter, qu’il reste à Bordeaux, il est très bien là-bas, de plus il a besoin de sa femme pour le défendre, ça c’est un homme !!
    Je souhaite que F.F. l’emporte mais qu’il n’oublie pas que les retraités tirent la « langue », ne serait-ce que mon exemple : 1/ trop d’impôts sur le revenu, j’ai travaillé 51 ans, je me suis arrêtée à 66ans, pourtant j’ai travaillé dur et lorsque je vais consulter dans un centre de santé et que je vois toutes ces cartes « A.M.E. » et bien moi, en toute franchise, ça m’enquiquine et tout le reste ..
    La France de mon enfance ou est-elle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *