Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Vérité, identité, compétitivité, autorité, liberté : les mots, comme autant de défis que Nicolas Sarkozy a choisis pour fixer les priorités du prochain quinquennat, trouvent un écho très puissant dans la période troublée que nous traversons.

La vérité, parce que Nicolas Sarkozy en a fait, au risque parfois de déplaire, la pierre angulaire de son engagement politique. La vérité impose aujourd’hui de dire que la France doit être réformée en profondeur sous peine d’être déclassée. La vérité impose aussi de dire que la France doit se doter rapidement des moyens de faire plus efficacement face au terrorisme islamiste. La vérité, enfin, parce que chacun mesure où le mensonge socialiste a conduit notre pays.

L’identité, parce qu’il n’existe pas d’avenir pour un pays hors-sol. Parce qu’à force de renier sa propre histoire, la France a fini par perdre sa boussole. C’est en retrouvant la fierté d être français – qui n’est absolument pas contraire à un examen critique de notre passé – que nous nous donnerons une chance de réussir collectivement. A ce propos, reconnaissons la clairvoyance de Nicolas Sarkozy qui, dès 2007, a fait de l’identité nationale un axe essentiel de son combat politique.

La compétitivité, parce que la France ne peut plus regarder sans réagir les succès économiques de ses voisins. Des réformes doivent être engagées bien sûr, et elles sont connues de tous : relèvement de l’âge du départ à la retraite, assouplissement drastique des 35 heures, révision des modalités d’embauche et de licenciement, etc., mais elles doivent s’accompagner d’une transformation des mentalités. Nicolas Sarkozy veut mettre l’entreprise au cœur de la relance, sans chèque en blanc ni grands discours sans lendemain, mais avec ce qui compte pour réussir en économie : la confiance.

L’autorité, parce que là où elle fait défaut c’est la démocratie qui en pâtit. Mais l’autorité ne se décrète pas. Elle puise sa force dans le courage et la capacité de décision. Nicolas Sarkozy a fait la démonstration qu’il ne manquait pas de ces qualités qui font un homme d’Etat. Son expérience à l’Elysée lui donne un avantage incomparable.

La liberté enfin et surtout, parce qu’elle est l’ADN de la France. Parce qu’elle est aujourd’hui menacée comme elle ne l’a pas été depuis des décennies. Parce que c’est en son nom que la France est devenue ce grand pays respecté à travers le monde. Parce que la liberté est ce qui nous rassemble au-delà de nos divergences et de nos sensibilités.

Nicolas Sarkozy propose un projet clair, détaillé et argumenté qui correspond indiscutablement aux défis de la France. Il le fait avec une conviction : jamais les Français n’ont été plus conscients de la nécessité d’opérer des changements. Et une certitude : avoir la force et l’expérience suffisantes pour mener ces changements. Une certitude que je partage à 100%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *