Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

L’été s’installe et les incertitudes demeurent. Et, dans bien des domaines, elles sont plus fortes que jamais. Le gouvernement est incapable de tenir le moindre cap – en a-t-il jamais tenu un seul ? L’autorité de François Hollande est littéralement réduite à néant. Elle s’est fracassée une fois pour toutes sur les récifs de la loi travail.

Le président de la République en est maintenant réduit à signer des chèques en bois dans l’espoir de ménager son avenir politique. Un espoir qu’il est manifestement seul à partager. Emmanuel Macron se paie même le luxe de faire campagne au grand jour tout en conservant son poste de ministre. Une provocation inédite qui en dit long sur la faiblesse du chef de l’Etat. Et ce ne sont pas les primaires auxquelles il va se soumettre à la fin de l’année qui vont arranger les choses. Que peut-il y avoir de plus humiliant pour un président de la République sortant que de devoir défendre son propre bilan face à d’anciens ministres et élus de sa majorité.

Son obstination à vouloir se présenter prouve qu’entre la dignité de la fonction présidentielle et son destin personnel, François Hollande a fait son choix. Et ce n’est certainement pas celui de la France ! Les mois qui arrivent, s’ils sont à l’image de ceux qui viennent de s’écouler, promettent d’être difficiles pour les finances de l’Etat, mais surtout pour les Français…

Cette fuite en avant, symptôme d’un pouvoir faible et discrédité, renforce la nécessité de l’alternance en 2017. La rentrée marquera le véritable coup d’envoi des primaires de la droite et du centre. Il s’agira pour nous de choisir le meilleur candidat, mais aussi de présenter aussi précisément que possible aux Français les réformes que nous voulons mener et la manière avec laquelle nous les conduirons. Cette exigence nous oblige à un devoir d’exemplarité et de crédibilité. C’est la condition d’une alternance réussie.

D’ici là je vous souhaite à tous un très bel été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *