Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

L’élection de François Hollande fut un coup terrible porté à la France. Au sortir de la pire crise économique de l’après-guerre – dont il a été jusqu’à nier l’existence durant sa campagne -, son devoir de chef de l’Etat était de continuer à engager les réformes susceptibles de rendre notre économique plus compétitive et d’adapter notre modèle social aux exigences de la mondialisation. C’est l’exact inverse qui s’est produit. D’entrée, le gouvernement a infligé près de 50 milliards d’impôts supplémentaires aux ménages et aux entreprises. Un traitement de choc qui a laissé notre économie exsangue et a détruit des emplois par centaines de milliers. Sur l’ensemble du quinquennat, 700 000 personnes supplémentaires se sont inscrites à Pôle Emploi (pour la seule catégorie A). La France se trouve même dans l’incapacité de tirer profit de la bonne conjoncture internationale actuelle. Les derniers chiffres de l’INSEE montrent qu’après une toute petite accalmie, le chômage continue de progresser (3,52 millions de chômeurs au mois de mai). François Hollande est décidément bien le seul à croire que « ça va mieux » en France. Comme il fut d’ailleurs le seul à croire que la courbe du chômage allait s’inverser avant la fin 2013 !

L’hésitation permanente qui lui fait office de politique a fini par installer le sentiment profond et justifié que la France n’est plus gouvernée.

Sur la scène internationale, la France a perdu par sa faute de son influence. N’a-t-il pas été tenu à l’écart d’un dossier aussi crucial que l’accord avec la Turquie sur la crise des migrants ?

L’impopularité record du président de la République (12% d’opinions favorables) était annoncée dès l’origine. Le gigantesque mensonge que fut sa campagne présidentielle avait déjà scellé son sort. François Hollande a bâti son succès sur les sables mouvants d’un discours purement électoraliste et profondément dogmatique. Des sables mouvants dont il est aujourd’hui le prisonnier ; comme pris à son propre piège. Vivement 2017 !

2 réponses à Vivement 2017 !

  • Entièrement d’accord avec vous Madame .Vivement 2017. Je ne supporte plus de voir ce président qui se moque des français et de notre pays. La France mérite beaucoup mieux.

  • Vous avez presque tout résumé effectivement tout va mal que faut il faire pour relancer l’economie et diminuer la dette ?une premiere est indispensable solution se pencher sur les marchés publics (200Milliards/an dont 70% profite aux entreprises etrangeres petit pebol ce sont nos impots!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *