Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

C’est au spectacle déplorable d’un gouvernement aux ordres de la CGT que nous avons dû assister hier. François Hollande a poussé à son stade ultime la valse hésitation qui lui fait office de politique depuis 2012. D’abord décidé à interdire la manifestation parisienne, François Hollande s’est finalement plié à la volonté des syndicats de battre le pavé. Et tout cela, dans la même journée ! Ferme un jour, mais faible toujours.

Dans cette affaire, l’exécutif perd sur tous les tableaux.  D’abord en crédibilité – enfin ce qui lui en reste ! – auprès de l’opinion, ensuite en encourageant malgré lui le durcissement de la contestation. Puisqu’après tout le gouvernement finit toujours par céder, pourquoi n’en irait-il pas de même avec la loi El-Khomri ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *