Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Le propre d’un pouvoir mal assumé, c’est de vouloir régner sans partage. La formule colle à la perfection à la gestion d’Anne Hidalgo. La maire de Paris a engagé un mouvement visant à déposséder les maires d’arrondissement des prérogatives déjà limitées dont ils disposent.

Dernier exemple en date : le recul de leur autonomie financière en matière d’investissements locaux. Cette autonomie – toute relative puisqu’elle s’exerce dans le cadre d’une enveloppe plafonnée – est désormais assortie d’un contrôle préalable de l’administration. Un contrôle dont rien n’interdit de croire qu’il pourrait intervenir au-delà des seuls aspects techniques. L’administration deviendra-t-elle juge de l’opportunité des opérations arbitrées par les maires d’arrondissement ? C’est à craindre. D’autant qu’il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres. La volonté centralisatrice s’exprime dans tous les domaines de l’action municipale : restauration scolaire, attribution des logements sociaux, des places en crèche, des locaux associatifs, redéploiement des dépenses non effectuées, etc. Sans parler de l’ambition d’Anne Hidalgo de redessiner la carte électorale parisienne…

Ce mépris à l’égard du seul échelon de proximité à Paris n’est pas acceptable. Il est impossible de balayer de la sorte la légitimité que les élus d’arrondissement tirent de l’élection au suffrage universel direct. Les maires d’arrondissement sont dépositaires d’une autorité politique que la maire de Paris ne peut ignorer. 9 arrondissements sur 20 sont dirigés par des personnalités qui ne partagent pas sa vision de Paris. Il est illusoire d’imaginer qu’ils resteront inertes face à sa volonté de brider un peu plus leur action.

Une réponse à Anne Hidalgo veut brider l’action des arrondissements

  • Madame la Maire,
    Je tenais à vous féliciter pour votre analyse et votre intervention au Conseil de Paris.
    Ce texte manifestement, est à diffuser au plus grand nombre.
    Je profite de l’occasion pour vous signaler que le pavé « partager » via Facebook, n’est pas ou est mal paramétré sur cette page Internet.
    Veuillez agréer, Madame la Maire, mes meilleurs sentiments.
    Olivier Rigaud
    Conseiller d’Arrondissement délégué
    Chargé de l’Habitat et du Patrimoine
    Mairie du 15e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *