Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

C’est à un véritable concert de déclarations contradictoires que se livre actuellement le gouvernement sur la question totémique des 35 heures. Adepte des positions iconoclastes au sein de son propre camp, et sans doute grisé par l’altitude de Davos, Emmanuel Macron a préconisé la fin de la majoration des  heures supplémentaires, ou à minima la possibilité de passer sous le seuil de 10% fixé par le code du Travail. Avant de se faire corriger par sa collègue Myriam El Khomri. Le plancher de 10% prévu en cas d’accord d’entreprise sera maintenu, a-t-elle dit. A son tour, Manuel Valls a confirmé le principe d’une rémunération des heures sup’, mais sans se montrer aussi précis que sa ministre du Travail. Les entreprises pourront-elles négocier une majoration sous le seuil de 10% ? Le mystère reste entier.  Finalement, le groupe PS à l’Assemblée, croyant mettre fin à la cacophonie, s’est fendu d’une déclaration savoureuse qui n’est pas sans rappeler le slogan d’un certain Nicolas Sarkozy en 2007 : « lorsque l’on travaille plus, on gagne plus ». Comme quoi le bon sens finit toujours par l’emporter !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *