Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Emmanuel Macron est un être paradoxal. Son discours tranche avec ses actes. Ses mots disent avec lucidité la réalité de notre économie : « depuis 12 mois, 24 des 28 pays européens ont baissé le chômage. Nous sommes dans les 4 pays européens qui n’ont pas réussi à le faire » (Le Monde 7 janvier 2016). Une franchise à mettre à son crédit. Mais dire la vérité le dédouane-t-il pour autant de ses propres responsabilités ; la 1ère étant bien sûr de participer au gouvernement et donc d’être comptable de la situation qu’il conspue ?

 

L’entretien qu’il a accordé hier au Monde provoque chez le lecteur un malaise profond. Les critiques parfois féroces – « Notre économie est celle d’une société bloquée où la mobilité est à l’arrêt. […] On n’a pas tout fait pour l’emploi » – laissent pantois. Les timides marques de solidarité gouvernementale qui ponctuent l’entretien ne suffisent pas à dissiper le trouble.

Dès lors chacun est libre de s’interroger : que fait-il donc dans un gouvernement dont il rejette l’essentiel de la politique ? Où est la cohérence politique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *