Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Bruno Beschizza et Brigitte Kuster, Secrétaires nationaux à la Sécurité des Républicains, s’insurgent contre les propos tenus par le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, ce matin sur Europe 1 affirmant que les propositions de Nicolas Sarkozy étaient « belliqueuses ».

Loin d’être belliqueuses, les propositions de Nicolas Sarkozy ne font que répondre à un bilan calamiteux qui est celui de la gauche en matière de sécurité et dont Bernard Cazeneuve est le premier dépositaire. En quoi est-ce belliqueux d’étendre les compétences des policiers municipaux ? En quoi est-ce belliqueux de présumer la légitime défense des forces de l’ordre pour sécuriser leurs interventions ? En quoi est-ce belliqueux de redonner du sens à la sanction et d’adapter notre parc carcéral à la réalité de la délinquance ?

Pour Bruno Beschizza et Brigitte Kuster, sur la suppression des effectifs, Bernard Cazeneuve fait preuve d’une amnésie singulière en oubliant que celle-ci s’est accompagnée d’une revalorisation salariale et statutaire avec des fonctionnaires moins nombreux mais mieux rémunérés.

Par ailleurs, il fait mine d’ignorer que c’est la gauche qui est responsable de la baisse sans précédent des effectifs en équivalent temps-plein avec d’une part la mise en place des 35h (8.000 ETP en moins) et le refus de rétablir le dispositif d’optimisation opérationnelle avec les heures supplémentaires (4.000 ETP en moins).

Enfin, on note l’hypocrisie du Ministre de l’Intérieur alors qu’il se dit « d’accord avec l’idée de décharger les policiers d’un certain nombre de missions qui les empêchent d’être sur la voie publique » quand dans le même temps sa consœur à la Justice demande à ce que les policiers escortent systématiquement les détenus.

Hypocrisie encore, associée à du mépris, quand il déclare que « déléguer des missions régaliennes à des acteurs de sécurité privée, ça ce n’est pas sérieux » alors que le siège de la DGSE mais aussi le Ministère de la Défense sont eux-mêmes gardés par des sociétés privées ?

Alors non, Monsieur Cazeneuve, votre premier devoir n’est pas de rappeler la réalité, vous le faites très mal. Votre première priorité, c’est de renforcer la sécurité des Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *