Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Un policier de la BAC, père de famille de 36 ans, a été très grièvement blessé par plusieurs balles à la tête, au terme d’une course-poursuite qui s’est achevée en fusillade en Seine-Saint-Denis hier matin. Celle-ci faisait suite à un signalement d’une attaque à main armée dans un entrepôt de bijoux à Saint-Ouen.

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER, Secrétaires nationaux à la Sécurité des Républicains, souhaitent avant tout avoir une pensée pour sa famille, ses amis et ses collègues qui traversent une épreuve douloureuse.

Cet événement nous rappelle une nouvelle fois les risques que tous les policiers nationaux, les policiers municipaux et les gendarmes prennent sur le terrain afin d’assurer la sécurité de nos compatriotes, parfois même au péril de leur vie.

Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER dénoncent la politique pénale menée par François Hollande qui derrière les coups de mentons du Premier ministre, Manuel Valls, fait du Taubira et met les voyous dans une situation d’impunité institutionnelle avec un laxisme pénal qui produit tous les jours ces effets délétères.

Pour les Républicains, l’usage de plus en plus courant d’armes automatiques sur les forces de l’ordre est un avertissement adressé à l’État qui se doit d’y répondre de manière implacable en réaffirmant l’autorité des forces de l’ordre en assouplissant par exemple les conditions de la légitime défense pour les policiers en situation d’intervention.

Bruno BESCHIZZA
Secrétaire national à la Sécurité

Brigitte KUSTER
Secrétaire nationale à la Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *